Trump se paie Macron : des tweets au vitriol, "l'idylle est terminée"

Trump se paie Macron : des tweets au vitriol, "l'idylle est terminée" Donald Trump a publié sur Twitter une série de posts très critiques à l'égard d'Emmanuel Macron. Le président américain a ciblé une nouvelle fois l'armée européenne, les taxes sur le vin et la côte de popularité du président français.

Donald Trump était en France ce week-end à l'occasion des commémorations du centenaire de la signature de l'Armistice de la Grande Guerre. Le président français et son homologue américain entretiennent une relation tendue depuis plusieurs semaines malgré leurs efforts de ne rien laisser paraître devant les caméras comme le souligne le New York Times en évoquant la réception de Donald Trump à l'Elysée samedi 10 novembre : "Ils se sont poliment serré la main, se prenant le bras avec des gestes rigides. Leurs sourires, les lèvres pincées, semblaient forcés. Pas de bise cette fois, pas de chaleureuses embrassades, fini l'affabilité de leurs rencontres précédentes. L'idylle est terminée", analyse le journal américain.

Dès son arrivée en France vendredi soir, le président américain avait publié un premier tweet dans lequel il avait qualifié "d'insultants" les propos tenus par Emmanuel Macron à propos de la construction d'une armée européenne. Il a conclu son tweet en proposant que l'Europe "paie plus sa part à l'OTAN" en rappelant que les Etats-Unis le "subventionnaient largement".

Ce mardi 6 novembre, le président français avait en effet lors d'une interview accordée à Europe 1, estimé qu'il fallait un "projet pour l'Europe". Il avait complété ses propos en détaillant sa volonté de protéger les Européens avec une vraie armée européenne, notamment face à la Russie, ou tout pays susceptible de se montrer "menaçant". Et d'affirmer son souhait de bâtir "une Europe qui se défend seule",  "sans dépendre seulement des Etats-Unis".

Trump se lâche sur Twitter   

Ce mardi 13 novembre, Donald Trump a réitéré sa colère envers le projet du  chef de l'Etat français dans un nouveau tweet. Il revient sur le projet initial et expose cette fois-ci de nouveaux arguments pour le critiquer. S'il note que le projet d'armée européenne du président de la République se dresse "contre les Etats-Unis, la Russie et la Chine", il rappelle que lors des deux guerres, c'était contre l'Allemagne. Et que la France avait appris l'allemand avant que les Etats-Unis n'arrivent.

Le locataire de la Maison Blanche s'en prend également au commerce du vin aux Etats-Unis et dénonce les tarifs élevés imposés par la France pour vendre les vins amércains dans l'Hexagone. Il évoque alors "un système injuste" puisque  les Etats-Unis rendent ça de leur côté "facile" pour les vins français. Il espère que cela va changer. Le président a poursuivi sa série de critiques en expliquant que "le problème" résidait dans le fait que son homologue français avait une très mauvaise côte de popularité en France et que le taux de chômage avoisinait les 10%. Donald Trump a jugé que le président français voulait changer de sujet et a conclu son tweet en qualifiant la France de pays "nationaliste".

Il est par ailleurs revenu sur l'annulation de sa visite au cimetière du Bois Belleau où il devait se rendre samedi dernier. Selon lui, alors que l'hélicoptère avait refusé de se rendre au cimetière, il avait suggéré d'y aller en voiture mais les services secrets français l'en avaient empêché. Il s'est alors "rattrapé" le jour suivant sous une pluie battante au cimetière américain de Suresnes.

Article le plus lu - Gilets jaunes : Macron en danger ? Dernières infos › Voir les actualités

Trump se paie Macron : des tweets au vitriol, "l'idylle est terminée"
Trump se paie Macron : des tweets au vitriol, "l'idylle est terminée"

Donald Trump était en France ce week-end à l'occasion des commémorations du centenaire de la signature de l'Armistice de la Grande Guerre. Le président français et son homologue américain entretiennent une relation tendue depuis plusieurs...

Annonces Google