Manifs des gilets jaunes : acte 10 à Paris, en province... Ce qu'on sait

Manifs des gilets jaunes : acte 10 à Paris, en province... Ce qu'on sait GILETS JAUNES - ce samedi 19 janvier, de nombreuses manifestations ont lieu à Paris et dans plusieurs grandes villes pour l'acte 10 du mouvement.

L'essentiel

  • Quelle est l'ampleur de la mobilisation des gilets jaunes ce samedi 19 janvier en France ? Alors que le mouvement s'est renforcé la semaine passée, ce week-end fait figure de nouveau test, quelques jours après la publication de la lettre aux Français d'Emmanuel Macron, qui s'est déplacé à Souillac vendredi, et l'ouverture du grand débat national. Les gilets jaunes ont annoncé vouloir se doter d'un système de comptage propre pour cet acte 10, pour pouvoir avoir leurs propres chiffres. 
  • Certaines manifestations de gilets jaunes ont déjà été déclarées en préfecture, comme à Paris et à Lille. Dans la capitale, le parcours devrait être différent des précédentes mobilisations, avec une marche entre les Invalides et la gare Montparnasse, relayée par Éric Drouet. Le rendez-vous est fixé à 12 heures place Coluche. Sur Facebook, de nombreux appels sont lancés pour que le mouvement s'intensifie, un groupe envisage ainsi "un million de gilets jaunes" dans la capitale.
  • Maxime Nicolle a appelé de nouveau à manifester à Toulouse. Des mobilisations auront lieu à Caen, Lyon, ou encore Strasbourg. La ville de Nancy s'attend à un important rassemblement et des mesures drastiques ont été prises en centre-ville. À Rennes, les forces de l'ordre devraient être fortement mobilisées et à Angers la préfecture a prévu d'interdire l'accès au centre-ville. À Bordeaux, certains commerçants craignent de nouveaux débordements, des milliers de personnes se sont inscrites comme participantes à des mobilisations Facebook. À Marseille, un événement du réseau social rassemblant plus de 1000 participants inscrits a lancé un ""un appel aux gueux, aux sans-dents, à tous ceux qui veulent crier leur colère envers nos puissants et réclament plus de justice sociale". Les gilets jaunes doivent se retrouver à 14 heures au Vieux-Port. Dans le Nord, en Picardie, des gilets jaunes se sont donné rendez-vous à Noyon et à Amiens.  

Les infos en direct

18/01/19 - 23:20 - Des gilets jaunes s'introduisent dans une réunion

Une cinquantaine de gilets jaunes ont forcé les portes de l'entrée du grand débat de Besançon, rapporte France Bleu. Ils se sont introduits dans la salle du débat et ont pris à partie Stanislas Guérini, le délégué général de La République en marche. Auparavant, ils avaient refusé la fouille des sacs. Les échanges ont été houleux avec les membres de La République en marche. Le délégué général souhaitait faire de la pédagogie sur le grand débat national. 

18/01/19 - 22:53 - Les groupes Facebook des gilets jaunes en baisse

Les groupes Facebook des gilets jaunes ont perdu des milliers de membres décrypte BFMTV. Ainsi, le groupe "La France en colère" d'Éric Drouet a perdu 50 000 membres sur un total de 360 000 en une journée. De nombreux militants se sont inquiétés de ses pertes. En réalité, cette baisse est due à un ajustement de Facebook. Il suffisait auparavant d'être simplement invité dans un groupe pour être compté dedans. Il y a maintenant une nouvelle catégorie dans baptisée "invités".

18/01/19 - 22:24 - Reporter sans Frontières lance une pétition

Ce vendredi l'association Reporters sans Frontières a lancé une pétition en ligne condamnant les violences sur les journalistes. La pétition appelle à un "sursaut citoyen", rapporte franceinfo et demande que les violences s'arrêtent, à la fois de la part des manifestants, mais aussi des forces de l'ordre. Dans le texte, l'association rappelle que l'augmentation des violences est"extrêmement grave et préoccupante, comme le sont évidemment toutes les violences arbitraires, quels qu'en soient les auteurs". 

18/01/19 - 22:01 - Mobilisation en Picardie

En Picardie, plusieurs mouvements de gilets jaunes s'organisent pour l'acte 10 samedi 19 janvier. Un rassemblement de gilets jaunes "venus de toute l'Oise" aura peut-être lieu à Noyon samedi matin, rapporte le Courrier Picard. Les manifestants devraient se retrouver à la zone commerciale du Mont Renaud. À Amiens, dans la Somme, une manifestation est prévue à 9h30 du parc de la Hotoie. Elle a été annoncée par le groupe Facebook "Les Gilets jaunes pacifistes". 

18/01/19 - 21:39 - Jean-Luc Mélenchon demande aux insoumis d'investir les ronds-points.

Jean-Luc Mélenchon a présenté ses voeux à la presse ce vendredi à Marseille. Il a tenu à remercier les gilets jaunes. "Nous nous sentons fortifiés de voir que ce en quoi nous avons cru est dit à haute et intelligible voix par des milliers de gens à gilet jaune", a-t-il ainsi déclaré. Le député de la ville a invité les Insoumis à investir également les ronds-points. Pour le chef de La France insoumise, il y a de nombreuses ressemblances entre son parti et les revendications des gilets jaunes. 

18/01/19 - 21:16 - Gilets jaunes, acte 10 : le dispositif policier à Paris

A l'image de samedi dernier, un important dispositif policier sera en place demain pour l'acte 10 des gilets jaunes. 5 000 membre des forces de l'ordre seront mobilisées dans la capitale. Selon les informations de BFM TV, la préfecture de police a décidé d'employer les mêmes méthodes que celles adoptées depuis le 8 décembre à savoir : fouilles de sacs aléatoires ainsi que contrôles d'identités. Des véhicules blindés seront une nouvelle fois utilisés.

18/01/19 - 20:59 - Des mesures drastiques à Nancy

Ce samedi 19 janvier à Nancy de nombreux manifestants sont attendus. La ville a annoncé prendre des mesures exceptionnelles pour le rassemblement prévu en début d'après-midi. 2 000 à 2 500 gilets jaunes devraient se retrouver sur la place de la République à 13 heures selon les services de la ville. Le parc de la Pépinière sera donc fermé tout comme le jardin Godron, le musée des Beaux-Art et le musée-Aquarium, rapporte France 3. Dans plusieurs rues, le stationnement sera interdit et les habitants sont invités à ne pas laisser de poubelles dehors.  

18/01/19 - 20:33 - Dijon se prépare pour l'acte 10

À Dijon, les habitants se préparent à l'acte 10 des gilets jaunes samedi 19 janvier. Le centre-ville est devenu un rendez-vous habituel depuis le début du mouvement.  Beaucoup de commerçants ont décidé de fermer leur boutique. Le pharmacien de la place de la République a cependant choisi de rester ouvert selon France 3.  

LIRE PLUS

En savoir plus

Gilets jaunes : l'acte 10

L'acte 10 des gilets jaunes a lieu ce samedi 19 janvier. Cela concerne la plupart des grandes villes françaises, comme à l'accoutumée. Deux grandes manifestations sont prévues, l'une à Paris (voir plus bas) et l'autre à Toulouse. Dans la "ville rose", une "opération surnombre" est prévue selon la page d'un événement mise en ligne sur Facebook, qui revendique plus de 4 000 participants. "Pour cet acte 10, c'est l'opération 'surnombre'. Le principe ? Venez tous avec au moins 2 amis qui ne sont encore jamais venus", peut-on lire dans le descriptif de l'événement. Maxime Nicolle, l'une des figures des gilets jaunes, en sera. un rendez-vous est fixé à 13h30 au métro Jean Jaurès. L'acte 10 des gilets jaunes pourrait être très suivi, si l'on se fit aux chiffres de samedi dernier. La mobilisation des gilets jaunes pour l'acte 9 a vu défiler environ 90 000 personnes à travers la France.

Gilets jaunes à Paris

Plusieurs manifestations ont été annoncées sur les réseaux sociaux dans la capitale, dont une déclarée en préfecture, pour ce samedi 19 janvier 2019. Un parcours de 5 km est prévu dans Paris avec un hommage rendu aux blessés et victimes du mouvement des gilets jaunes. Une page Facebook annonce également "un million de gilets jaunes". Une manifestation a été officiellement déclarée : le cortège aura comme point de départ les Invalides et comme point d'arrivée la place d'Italie, avec un passage par Montparnasse.Un rendez-vous est fixé place Coluche à 12 heures. 5 000 membres des forces de l'ordre sont chargés d'assurer la sécurité des manifestations. Il est par ailleurs interdit de se rassembler et de circuler dès 6h00 samedi dans le périmètre suivant : secteur bas des Champs Elysées - Concorde - Elysée - Beauvau.

Quelles sont les revendications des gilets jaunes ?

Les manifestants n'ont pas vraiment structuré leur mouvement, ce qui rend difficile l'expression de revendications formulées au nom de tous ses membres. Néanmoins, tous semblent s'accorder sur la nécessité de réduire la pression fiscale en France et de la rendre plus équitable. Au début du mouvement, une liste de requêtes avait été établie par quelques gilets jaunes, mais celle-ci a émergé de manière spontanée et non coordonnée. On y trouvait des demandes très éclectiques : "zéro SDF", "un impôt sur le revenu davantage progressif", "un Smic à 1300 euros net", "un grand plan isolation", "la fin des taxes sur le carburant", "pas de retraite en dessous de 1200 euros"... Voir les détails des revendications des gilets jaunes.

Gilets jaunes et Edouard Philippe

Le Premier ministre, dès le début de la crise, s'est placé en première ligne pour apporter une réponse politique à la contestation. Le 7 janvier 2019, Edouard Philippe est intervenu à la télévision, sur TF1, pour condamner les violences qui se poursuivent en marge des manifestations et pour annoncer une nouvelle loi durcissant les sanctions contre les casseurs et les manifestations non déclarées. L'exécutif souhaite mettre en place un "dispositif" s'inspirant de celui existant contre les hooligans dans les stades de football, avec comme objectif d'interdire de manifestation les individus identifiés comme casseurs.

Gilets jaunes et Emmanuel Macron

La contestation des gilets jaunes a pris depuis la mi-novembre une tournure inattendue, à laquelle s'est greffée la violence de casseurs à Paris et dans plusieurs grandes villes de France plusieurs week-ends d'affilée. La nature du mouvement - disparate, non hiérarchisé, sans leadership affirmé - a rendu difficile jusque-là l'ouverture de négociations. Depuis des semaines, on entend surtout dans les rangs des gilets jaunes des appels à la démission d'Emmanuel Macron. Mais une démission du président semble très peu probable. Emmanuel Macron est garant des institutions, du cadre fixé par la Ve République, sa légitimité est incontestable, issue du suffrage universel direct. Le 7 janvier, Edouard Philippe a exclu cette hypothèse : "Ceux qui disent que 50 000, 100 000 personnes dans la rue suffisent à destituer le président et à invalider le résultat des élections s’inscrivent directement contre nos institutions : ils n’auront jamais raison dans notre pays", a-t-il fermement déclaré sur TF1.

Emmanuel Macron, lui, s'est exprimé lundi 10 décembre, à 20 heures, depuis l'Elysée. Le président de la République, durant 13 minutes et devant 23 millions de téléspectateurs, a annoncé plusieurs mesures afin de calmer la colère des gilets jaunes. Voici la vidéo du discours d'Emmanuel Macron :

Article le plus lu - Gilets jaunes : le point sur l'acte 10 › Voir les actualités

Manifs des gilets jaunes : acte 10 à Paris, en province... Ce qu'on sait
Manifs des gilets jaunes : acte 10 à Paris, en province... Ce qu'on sait

Sommaire Gilets jaunes : le direct Gilets jaunes : acte 10 Gilets jaunes à Paris Revendications des gilets jaunes Gilets jaunes et Edouard Philippe Gilets jaunes et Macron L'essentiel Quelle est...

Annonces Google