Eric Drouet : une peine de prison requise, ses déclarations au procès

Eric Drouet : une peine de prison requise, ses déclarations au procès ERIC DROUET - Le gilet jaune Eric Drouet comparaissait ce vendredi pour "organisation d'une manifestation sans déclaration". Le procureur a requis un mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende. Décision le 29 mars.

L'essentiel

  • Eric Drouet, figure des gilets jaunes, était jugé, ce vendredi, pour "organisation d'une manifestation sans déclaration" au tribunal correctionnel de Paris.
  • Le procureur a requis un mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende contre Eric Drouet. La décision a été mise en délibérée au 29 mars à 9 heures.
  • Les faits pour lesquels Eric Drouet était jugé remontent au 2 janvier. Il avait été interpellé non loin de la place de la Concorde, à Paris, alors qu'il s'était rassemblé avec une cinquantaine de personnes. Difficile de cerner les ambitions du chauffeur-routier de Melun à ce moment-là, puisqu'il a tour à tour déclaré vouloir déposer des bougies en l'honneur des gilets jaunes blessés depuis le début du mouvement, mais aussi "choquer l'opinion publique" à travers une "action". Eric Drouet s'était également justifié en affirmant qu'il s'agissait d'une simple sortie au restaurant. Le gilet jaune avait même évoqué le fait d'avoir fait ça pour être volontairement interpellé et pour "montrer aux Français qu'on n'était pas libres".
  • Il a également été question, lors de l'audience, du 22 décembre. Ce jour-là, alors qu'Eric Drouet avait appelé à se rassembler à Versailles dans le cadre d'une manifestation déclarée, le rassemblement avait finalement eu lieu à Montmartre, illégalement.

En direct

14:34 - "Le conflit des gilets jaunes ne se réglera pas dans les tribunaux"

[FIN DU DIRECT] Au sortir de l'audience, l'avocat d'Eric Drouet a réagi devant les journalistes, notamment en affirmant que "le conflit des gilets jaunes ne se réglera pas dans les tribunaux".

13:27 - Raquel Garrido était au procès d'Eric Drouet

L'avocate et chroniqueuse de l'émission de Thierry Ardisson était présente lors de l'audience du procès d'Eric Drouet. Face aux journalistes, au sortir de l'audience, elle a dénoncé la "manœuvre" orchestrée contre Eric Drouet.

13:10 - Eric Drouet ira manifester ce weekend

Au sortir de l'audience de ce vendredi, l'avocat d'Eric Drouet s'est exprimé. Maître Khéops Lara a fait savoir que son client allait manifester ce weekend lors de l'acte 14 des gilets jaunes

12:26 - Procès d'Eric Drouet : audience suspendue

Suite à la réquisition du procureur (un mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende) et à la plaidoirie de l'avocat d'Eric Drouet, l'audience est suspendue. La décision a été mise en délibéré au 29 mars à 9 heures.

12:23 - "J'ai aucun rôle d'organisateur ou de meneur dans ce mouvement"

Eric Drouet, suite à la plaidoirie de son avocat, a minimisé une nouvelle fois son rôle de figure des gilets jaunes. "J'ai aucun rôle d'organisateur ou de meneur dans ce mouvement. Je suis juste un relais du mouvement des gilets jaunes", a-t-il déclaré.

LIRE PLUS

En savoir plus

Eric Drouet jugé ce vendredi, en attendant d'autres audiences

Ce procès intervient au surlendemain de celui de Christophe Dettinger, le "boxeur gilet jaune", qui a écopé de 30 mois de prison, dont 12 ferme et 18 avec sursis. Eric Drouet, lui, sera à nouveau jugé le 5 juin prochain, cette fois pour "port d'arme prohibé" et "participation à un groupement formé en vue de violences ou de dégradations" lors de l'acte 6 des gilets jaunes, le 22 décembre dernier. Les tracas judiciaires n'ont pas empêché Eric Drouet de continuer à verser dans la provocation. Fin janvier, il appelait à un "soulèvement" en vue de l'acte 11 des gilets jaunes, ce qui était arrivé jusqu'aux oreilles du ministre de l'Intérieur. Christophe Castaner avait indiqué sa volonté de saisir la justice, comparant l'appel de Drouet à "un appel à l'insurrection" relevant "de l'infraction pénale". Des affirmations qui avaient fait bondir l'avocat du gilet jaune, Khéops Lara. "Le mot 'insurrection' ne figure pas dans ce communiqué. Les mots sont importants, il faut faire attention", avait-il déclaré auprès de France Info, qualifiant les propos de Castaner d'"indécents". Khéops Lara avait confié au Média, fin janvier, que toutes ces procédures intentées contre Eric Drouet n'avaient pas pour but "de le mettre en prison, mais de l'intimider et de l'empêcher de continuer à manifester".

Article le plus lu - Gilets jaunes : Paris, province... un acte 14 spécial › Voir les actualités

Eric Drouet : une peine de prison requise, ses déclarations au procès
Eric Drouet : une peine de prison requise, ses déclarations au procès

L'essentiel Eric Drouet, figure des gilets jaunes, était jugé, ce vendredi, pour "organisation d'une manifestation sans déclaration" au tribunal correctionnel de Paris. Le procureur a requis un mois de prison avec sursis et 500 euros...

Annonces Google